La Pyramide du Louvre de Ieoh Ming Pei,1988

pyramide du louvre

La pyramide du Louvre, perspective sur la cour Napoléon

La Pyramide du Louvre est une pyramide de verre et de métal, située au milieu de la cour Napoléon du Musée du Louvre à Paris. Elle constitue l’entrée du hall d’accueil du musée.

Commandée par le président de la République François Mitterrand en 1983, la pyramide a été conçue par l’architecte Ieoh Ming Peiet inaugurée en 1989.

Auteur de l’œuvre

Architecte américain d’origine chinoise né le 26 avril 1917. Il a eu pour maître Walter Gropius, il fait partie de la seconde génération d’architectes modernes. Ses réalisations sont caractérisées par la recherche d’une certaine pureté des formes alliée à une efficacité fonctionnelle, inscrites dans le mouvement du style international.Il utilise des matériaux froids tels que la pierre, le béton, le verre et l’acier.Il a réalisé un très grand nombre de projets dans le monde entier dont une quarantaine de gratte-ciel.

En 1983, il reçoit le prix Prix Pritzker (sorte de prix Nobel pour les architectes).

Dimensions

20,6 m de hauteur sur une base carrée de 35 mètres de côté.

 Description

Au premier plan, on voit sur cette photographie la pyramide de Pei.
Pyramide régulière à base carrée (côté de largeur 35,42 m) et de hauteur 21,64 m. C’est un diamant pour le Louvre ! La structure est métallique c’est un réseau complexe qui assure la stabilité de la Pyramide avant la mise en place des panneaux de verres.

La réalisation de ce réseau était le défi, il devait être extrêmement solide et léger. Ce système comprend 128 poutres maintenues par 16 fins câbles d’acier. C’était un chantier colossal avec une première maquette grandeur nature sur le site même constituée de poteaux et de câbles. Il a fallu creuser mais avec la Seine proche ce n’était pas simple, il a fallu trouver et faire faire sur mesure un verre solide, léger et transparent. La pyramide est composée de 603 losanges et 70 triangles en verre. Les proportions de la Pyramide sont très proches de celles de la grande Pyramide de Gizeh.

Au second plan, on aperçoit un monument ancien imposant et massif, composé d’arcades, de poutres ,beaucoup d’ouvertures. Il y a également des statues qui ornent la façade.Il s’agit du palais de Louvre.

Cette œuvre moderne est implantée dans la cour Napoléon,lieu jusque là d’architecture plus ancienne en matériaux traditionnels.

Les matériaux qui composent les deux constructions sont apparents et différents. On perçoit de nombreux contrastes: léger et lourd, le léger et solide, transparent et opaque. Cet ajout fonctionnel sur un site plus ancien porte le nom d’extension ou de greffe en architecture.

 La relation entre la pyramide et les bâtiments autour

Pyramide du Louvre Aile de Richelieu
Verre/fer Pierre
Transparent Opaque
Triangulaire Rectangulaire
Importance de la hauteur Importance de la largeur
Forme épurée et lisse Sculpture en détail dans la pierre
Moderne Ancien
Reflets Terne

 Elle permet par les matériaux employés d’éclairer d’une lumière naturelle la salle d’accueil située au sous sol.

On peut penser que la référence aux pyramides égyptiennes, auxquelles renvoie cette pyramide de verre, est à associer à la proximité de l’obélisque la place de la Concorde et au nom de la cour dans laquelle elle se trouve: la cour Napoléon( cf. campagne d’Egypte).

Pourquoi cette œuvre a-t-elle été réalisée ?

L’idée de pyramide date du début du XIX ème siècle à cette époque on souhaitait faire à cet endroit un monument commémoratif de la Révolution de 1789 ainsi qu’un monument national de reconnaissance à l’Empereur Napoléon.

Ce bâtiment malgré sa transparence apparente laisse libre cours à l’imaginaire (mystère, reflet avec le soleil…).

Il est possible de faire des liens avec les pyramides égyptiennes, de part la forme choisie. Toutefois la fonction n’est pas la même, il s’agit ici de faire en sorte que cette pyramide soit l’entrée principale du musée du Louvre.

 Réception de l’œuvre

 Sa réception par le public fut très mitigée et partagée du fait d’une impression de rupture.
Nombreux sont ceux qui trouvent que cet édifice futuriste que certains qualifient de « passe-partout» est hors du contexte classique du Louvre et que le contraste est trop violent. Autre argument contre l’édifice: la pyramide empêche de voir le bâtiment d’origine dans sa totalité à partir de la Cour Napoléon ou depuis l’Arc de triomphe du Carrousel.

Tout aussi nombreux sont ceux qui apprécient la juxtaposition contrastée des styles architecturaux, la fusion du classique avec le contemporain.
Le projet consistait en un aménagement de la cour Napoléon du Louvre et des sous sols, notamment l’implantation d’un forum commerçant et muséal. Cet espace était jadis très bâti et non dégagé comme de nos jours. Des fouilles archéologiques ont dévoilé les plans de nombreuses maisons et mis à jour des objets nous renseignant sur la vie des parisiens depuis l’antiquité jusqu’au XVIII eme siècle.

 Est-ce la seule pyramide au Louvre ?

 Il y a 4 autres pyramides au Louvre :

  • La Pyramide inversée, située sous le Carrousel du Louvre, composée de 84 losanges et 28 triangles.
  • Les 3 mini-pyramides entourant la pyramide principale bordée de bassins d’eau triangulaires, composées de 24 losanges et 16 triangles.

 Anecdotes et mythes

Lors du concours, l’architecte aurait créé une véritable stupéfaction en sortant une petite pyramide de sa poche et en la posant sur la maquette du musée du Louvre.

 Il est régulièrement prétendu que le Le nombre de vitres est de 666 …un chiffre que certains trouvent maléfique car dans la Bible, ce chiffre serait celui du diable !!!
La légende des 666 vitres prend sa source dans les années 1980, quand la brochure officielle publiée durant la construction cite effectivement ce chiffre (deux fois, bien que des pages précédentes indiquent également 673). Le chiffre 666 est alors repris par des journaux divers. Toutefois, la direction du Musée du Louvre affirme que la pyramide complète compte un total de 673 plaques vitrées.

Le mythe refait surface en 2003, quand Dan Brown l’évoque dans son livre à succès, Da Vinci Code. Un des protagonistes, grand spécialiste en symbolique, dit que « cette pyramide, à la demande explicite du Président Mitterrand, a été construite avec exactement 666 plaques de verre – une requête bizarre qui a toujours été un sujet brûlant parmi les mordus de conspiration qui déclarent que 666 était le chiffre de Satan » (chapitre 4).

Un seul décompte des éléments vitrés ( tiré par les cheveux ! ) permettrait d’arriver à ce chiffre :

Pyramide + Porte + Pyramide Inversée – 3 mini-pyramides

= (603+70) + 1 + (84+28) – 3(24+16)

=673 + 1 + 112 – 120

= 666 !

 Questions possibles :

Qui est Richelieu ?
Pouvez-vous citer d’autres exemples de pyramides dans le monde ?
En mathématiques, qu’est-ce qu’une pyramide ?
Quelle était dans l’histoire la fonction d’une pyramide ?

Une réponse à La Pyramide du Louvre de Ieoh Ming Pei,1988

  1. norman dit :

    maintenant j’ai google. by norman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s